Découvrez nos Cuvées

fleche-image-animee rouge Mieux peut etr
 
Cliquez sur les bouteilles afin de découvrir la présentation de nos vins.
Quelques informations importantes...
fleche-image-animee rouge Mieux peut etr

L'Hérault, lieu de résidence de ce vignoble, connait des jours très ensoleillés, mais il est aussi sujet à la sécheresse, aux inondations, aux orages et tempêtes d'été, à la grêle, tout comme parfois, à la neige… Ces conditions météorologiques font de ces vignes, des vignes fortes et exceptionnelles, apportant finesse et saveurs à nos vins.

Plantées sur une terre de galets roulés de l'aire villefranchienne (1), les vignes de la Campagne St-Martin sont très minéralisées. 

Elles se nourrissent que de leur sol, agrémenté par l'ajout d'engrais organiques locaux ou  d'un amendement organique, pour ne pas épuiser et appauvrir les sols.

L'entretien sanitaire de la vigne est raisonné, les traitements utilisés sont à base de cuivre et de soufre en guise de fongicide.

Il est à noter l'absence d'emploi de insecticides grâce à une méthode exercée coopération avec nos voisins viticulteurs : la confusion sexuelle (2).

Le passage en Terra Vitis en 2020, est une deuxième étape vers une agriculture responsable et raisonnée après celle de la plantation de cépage résistant, et ce afin de préserver une continuité logique de nos valeurs !

Pour rappel : la Campagne Saint-Martin est un domaine viticole familial qui se veut humain. Chaque avancée, dans une viticulture de plus en plus en accord avec son environnement, est une grande marche difficile à franchir. Les risques sont aussi exponentiels que l'avancé dans la culture biologique.  Chaque jour, nous mettons toute notre énergie afin d'exercer notre passion basée sur nos principes et en total accord avec la nature.

 
(1) Villafranchiens : Cette formation correspond, en rive droite de l'Hérault, aux alluvions fluviatiles les plus anciennes dont il ne subsiste que des lambeaux de terrasse disséquées par l'érosion et étagées entre 90 et 60 mètres au-dessus du cours actuel. Au Sud de la Tongue situé au-dessus des marnes à Potamides basteroti, elle forme un immense glacis qui correspond à la fin du remblaiement commencé au Pliocène. Ces alluvions sont constituées principalement de galets siliceux, très arrondis : quartz blancs abondants, quartzites, schistes quartzeux et rares lydiennes; elles sont dépourvues de cailloux basaltiques. Ces galets sont associés à des graviers et limons argilo-sableux, rougeâtres et témoignent d'une origine essentiellement cévenole.
Cette formation fluviatile qui recouvre la surface ravinée des plateaux Miocène et fais suite au comblement pliocène et antérieur au coulée basaltiques., elle est très nettement séparées des autres allusion et se situe très à l'ouest du cours actuel de l'Hérault son épaisseur est importante, environ 8 à 12 mètres. Il a été trouvé au sud de Montblanc au château de Coussergues feuille d'algue entre parenthèses dans le cahier outils consolider, une mâchoire avec molaires, attribué par Ch., à Mastodon arvernensis ce qui permet par l'extinction de fixer l'âge de l'ensemble du cahier outils des plateaux (source). 
 
(2) La Confusion sexuelle : Il s'agit de rompre les cycles de reproduction des ravageurs, tel que l'eudémis de la vigne, et de maintenir l'équilibre entre les populations parasites et leurs prédateurs. Plusieurs techniques de lutte apparaissent autres que les insecticides traditionnels, pour ne pas polluer l'environnement et ni introduire un risque pour le viticulteur. L'une de ces méthodes est la confusion sexuelle, saturant l'atmosphère en phéromones propres à introduire une confusion pour les insectes et à limiter ainsi les accouplements.
La chenille de l'Eudémie de la vigne est un ravageur aussi connu sous le nom de ver de la grappe ou de tordeuse comme le sont aussi la Cochylis (Eupoecilia ambiguella) et l'Eulia (Eulia ministrana) (Wikipédia).